La première sortie de l’année

L’ idée de la 1ère sortie est lancée par mail. Certains membres débutants du CKCF prennent goût à l’eau vive ; seul Christophe et Hervé répondent favorablement . Les autres membres du CKCF sont encore en vacances ou pas disponible. Dominique ayant manifesté son retour dans la région, sera relancé par SMS,  il rejoint donc le groupe.
Le rendez vous  est fixé à 10 h à la vigie. La décision de se changer à la vigie est prise ; ça serait moins venté qu’à Bas. Après avoir chargé les véhicules, nous prenons la direction de Bas en Basset pour laisser un véhicule et prendre la direction de Bransac notre point de départ . Nous embarquons.
Hervé part en éclaireur jusqu’au toboggan où tout le monde débarque pour passer le seuil en portant les kayaks. Il y a trop d’eau pour franchir la chaussée en kayak. Hervé repart devant avec l’idée de faire une photo de Christophe et Dominique sous le pont de Lignon.  Après le pont, Christophe reprend la tête pour montrer la trajectoire dans le premier rapide. Tout le monde passe sans problème et effectue un stop dans le contre. Dominique effectue une reprise pour descendre un peu plus bas. Hervé attend dans le contre et admire la dextérité et l’expérience de Christophe qui joue dans le rapide.
IMG_1365
Nous rejoignons Dominique  pour continuer de descendre la Loire; le niveau de 86m3 nous permet de travailler les stops, bacs et reprises. Même les moins expérimentés en profitent pour travailler et progresser. Dans le dernier gros rapide, Hervé tente une sorte de bac reprise; un peu trop haut dans le rapide et se retrouve déséquilibrer par le courant (se rappeler du conseil de Marc: « toujours montrer son cul au courant »); il finit à l eau qu il trouve un peu fraiche au départ mais finalement une fois sortie de l’eau il se réchauffe vite. Grâce à la pointe du kayak de Christophe, Hervé regagne la terre ferme non sans difficulté. Christophe pagaie énergiquement mais le kayak avance peu. Après avoir vidé le kayak tout le monde réembarque et Christophe nous explique que les kayaks courts avance moins vite qu’un kayak plus long ; nous comprenons donc pourquoi autant de difficulté à rejoindre le rivage. Le reste de la descente se passe bien.
Après s’être changé , Dominique partage généreusement ses sandwichs et nous buvons ensuite un café ou un thé. Christophe et Dominique partent chercher la voiture restée au départ. Pendant ce temps Hervé resté à Bas pour surveiller les kayaks, en profite pour admirer un attelage à quatre chevaux qui s’entraine non loin de là.

Pour voir plus de photos: cliquer sur le lien

Les pagayeurs: Hervé, Dominique et Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *