Les mondiaux à Pau

Le club s’était inscrit pour bénéficier des pass pour les trois jours des finales des Championnats du Monde du 29 novembre au 1er octobre. Le club avait été retenu. Du coup, 9 personnes pouvaient en profiter. Les conditions, assez contraignantes, demandaient 50 % de jeunes et 30 % de femmes. Après un tour rapide des adhérents, il est proposé à Anaïs, Elie, Maeva et pour les adultes François et Pierre.
En définitive, les participants seront Anaïs, Célina, Elie, René et Pierre. L’hébergement est prévu sous tente. Tout le monde prévoit son matériel et Pierre récupère le coffre de toit de Sonia.
Le rendez vous est prévu à 3h30 à a vigie pour un départ à 4H. Tout le monde est à l’heure. Après avoir chargé la voiture, nous partons vers 4h. La route sera longue: 610 km et 8h de route. Le début du trajet se passe sans problème. Les jeunes derrière dorment. Nous nous arrêtons au bout de 4h pour prendre un petit déjeuner. C’est René qui reprend le volant. Nous arrivons vers 12h à Pau. Le temps de se rendre à l’entrée et de récupérer les pass, nous nous rendons au bord du bassin pour les premières demi finale de slalom. Le temps est au grand beau. Pendant une pause Pierre décide d’aller récupérer la voiture pour la ramener vers la zone de camping. Après s’être un peu perdu et passer devant le château de Pau.La voiture est finalement ramenée vers le camping. Il rejoint les autres pour installer le camping. Après avoir amener sur zone l’ensemble du matériel, les tentes sont montées ainsi que l’abri.Nous retournons sur le bassin pour assister aux finales de slalom. Un beau spectacle est apprécié de tous sous le soleil.

Lors de la remise des médailles nous retournons au camping.
Après avoir fait chauffer le repas, tout le monde se restaure. Pour la vaisselle se sont les jeunes qui s’en chargent; Par contre, Pierre ayant oublié le produit vaisselle et l’éponge, les jeunes se débrouillent avec les moyens du bord.
La nuit étant tombée chacun rejoint sa tente.
Le second jour se présente moins bien. En effet la pluie fait son apparition. Les épreuves du jour sont encore le slalom pour le matin et la descente pour la fin d’après midi. Pierre en profite pour aller acheter ce qu’il manque et faire le plein d’essence.
Il rejoint tout le monde sur le stade. Après avoir pris le repas du midi et profitant d’une pause dans le programme une visite rapide de Pau est organisée. Nous pouvons profiter d’une accalmie pour monter sur les hauteurs. Anaïs découvre le funiculaire. Les premières gouttes nous font retourner à la voitures pour retourner au stade. Nous profitons pour admirer les finales. Anaïs et Célina arrivent à se glisser sur l’aire d’arrivée et du coup récupèrent des autographes.
Ensuite les épreuves de descente commencent.

la fin des épreuves ayant lieu vers 20 h, nous essayons d’installer des systèmes d’éclairages pour faire chauffer le repas et manger. Il est décidé de faire la vaisselle le lendemain matin.
Le dimanche nous nous levons et constatons que le temps n’est pas vraiment au beau. Des averses ont lieu régulièrement. Nous décidons de ranger les affaires dans les sacs et de plier les tentes plus tard, en espérant que le soleil fasse son apparition pour faire sécher les tentes.
Nous allons voir les premières épreuves de slalom extrême. A midi nous retournons au camping pour se restaurer. Après le repas, Pierre reste au camping. Les autres vont voir les huitièmes de finales. Tout le monde se retrouve vers 13h30. Pierre a plié certaines tentes, ramener des affaires à la voiture. Nous finissons de ranger et de charger correctement la voiture. Nous partons vers 14h15 au lieu des 14h prévues.
Le retour se passe sans problème. Nous nous arrêtons sur une aire d’autoroute pour le repas du soir. Nous arrivons à la Vigie vers 22h30. Le temps que chacun reprennent ses affaires chaque participant rentre chez lui.
Un weekend bien rempli avec plein de souvenirs.

Les Photos

La vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *