Stage sur l’Ardèche

Pendant les vacances scolaires de printemps eut lieu le stage départemental. Cette année il était organisé sur l’Ardèche au camping de la Digue à Chauzon du 12 au 15 avril. Il s’agissait aussi du stage de formation pour l’AMFPC. Elie ayant l’âge requis l’a fait. Nous étions donc trois du club: Anaïs, Elie et Pierre.
Le rendez vous était fixé à 8h à la base de Saint Just. Pour éviter des trajets, Pierre avait récupéré les kayaks la veille et le rendez vous avec la famille Fournier fût organisé sur le parking d’Auchan. Après avoir chargé toutes les affaires dans la voitures, nous nous rendons à B2LF. Le temps de mettre les affaires dans les camions et les bateaux sur les remorques le convoi s’ébranle pour se rendre dans l’Ardèche. Nous partons sous le soleil, mais au fur et à mesure que nous nous dirigeons vers le sud le temps se couvre. Nous trouvons même la pluie.
Arrivés au camping nous déchargeons les affaires et nous nous installons dans les mobile-home. Nous prenons le repas et nous nous changeons pour effectuer la première descente. Elle se fera sous la pluie et le parcours est de Balazuc au camping.
Des groupes de navigation sont organisés. Les AMFPC sont 6. Les niveaux d’eau sont hauts et le courant bien présent. Pour s’échauffer, nous nous entrainons autour de la pile du pont pour effectuer des reprises, stops et bacs. La descente commence avec un beau drossage sur la gauche. Tout le monde le passe sans problème. La descente continue avec l’enchaînement de rapides et des drossages. Tout au long des exercices sont effectués. Petit à petit nous nous rapprochons de l’arrivée. Heureusement Alain est vigilant et repère le point de débarquement avant que le groupe ne le dépasse. Tout le monde débarque, remonte son bateau et va se mettre au sec. Pendant que les 6 stagiaires travaillent, les autres préparent le repas.
Vers 20h tout le monde se retrouve dans la grande pièce pour prendre le repas. La pluie continue de nous accompagner. A la fin du repas les stagiaires nous restituent le travail qui leur avait été demandé. Il est temps d’aller se reposer pour être en forme le lendemain.

2nd journée
Après une nuit à dormir nous nous réveillons toujours avec la pluie. Après discussion et recherche des niveaux d’eau et topos, il est décidé d’aller naviguer sur le Chassezac. Le parcours sera du pont de Vompdes au Pont de Maison-Neuve. Une fois tout le matériel chargé nous nous rendons au départ. Vu l’heure il est décidé de manger sur place avant d’embarquer. Une fois tout le monde restauré nous embarquons juste à l’aval du pont. Une reprise de courant est fatal pour un stagiaire, premier bain. La pluie nous accompagne durant une bonne partie de la descente. Les niveaux d’eau restent élevés. Les rapides se passent bien. Des exercices sont effectués tout le long de la descente. A l’arrivée nous trouvons de quoi faire un feu et se réchauffer le temps d’attendre la navette. Nous rentrons au camping. Ce soir arrivent d’autres stagiaires et notamment des personnes du sport santé. Le repas préparé et les cours d’AMFPC finis nous nous restaurons en espérant avoir du soleil le lendemain.

3éme journée
Au matin le temps est toujours aussi gris. Des gouttes de pluies se rappellent à notre bon souvenir. La journée se déroulera en deux parties. Le matin tout le monde naviguera sur l’Ardèche de Vogüé à Balazuc où nous prendrons le repas. Ensuite un groupe ira naviguer sur la Beaume, pendant que les autres referont le parcours jusqu’au camping. L’embarquement se passe sans problème. La descente se passe bien jusqu’à l’arrivée du premier barrage. Yannick et Alain vont repérer pendant que les autres attendent le feu vert. Les premiers passent sans problème. Par contre quand arrive le tour de Benjamin, tout se complique. Il est pris par le rappel. Du coup tout le monde débarque et transporte les bateaux à travers la forêt pour réembarquer sous le barrage. Après la marche pas toujours évidente tout le monde se retrouve sur l’eau. La descente peut reprendre.  Avec quelques difficultés dues à la végétation sur les berges le reste du parcours se passe sans véritable difficulté.
Nous arrivons au pont de Balazuc. Le niveau d’eau est moins important que le premier jour. Pour le repas nous avons une petite éclaircie. Le groupe se divise en deux, un qui part sur la Beaume à partir de Rosière et le second, avec les sport santé qui continue l’Ardèche. Pierre aurait bien aimé faire la Beaume mais il y a besoin d »encadrant avec le sport santé. Il fera donc la suite de l’Ardèche. Seul Elie fera la Beaume.
La descente de l’Ardèche se passe relativement bien. Quelques coincements dans les arbres et un bain lors d’un essai de reprise et stop. Nous arrivons au camping. Le temps de se changer, prendre une douche, nous attendons l’autre groupe. Le repas est préparé: couscous. par contre les autres n’arrivent pas, cela devient inquiétant. Ils arriveront vers 20h30. En réalité sur la fin du parcours Elie d’abord puis un autre AMFPC se font prendre dans un siphon. Les personnes n’ont rien mais les bateaux sont coincés En s’encordant ils ont réussi à récupérer un kayak mais pas celui d’Elie trop coincé dans le siphon. Il est grand temps de se restaurer. Nous verrons demain les niveaux d’eau pour faire la Beaume tous ensemble et récupérer le kayak.

4éme journée
Nous nous réveillons. Oh surprise plus de pluie et même presque du soleil. En prenant le petit déjeuner nous regardons les niveaux. La Beaume n’a pas assez descendu pour la faire avec les sports santé. Il faut se rabattre sur un autre parcours. La décision est prise que cela sera sur l’Ardèche. Nous essaierons de trouver un point d’embarquement sous le fameux barrage pour aller jusqu’au pont de Pradons.
Tout d’abord il faut ranger les mobile-homes, charger les camions et faire le ménage. Une fois les sandwichs faits et le chargement effectué nous prenons la route. Pour Elie il y a un bateau en plus et donc il pourra naviguer. Nous avons du mal à trouver un point d’embarquement. En définitif cela sera de Balazuc. Après s’être restaurés nous prenons la direction de l’eau pour embarquer. Le premier rapide se passe sans problème. Le reste de la descente se déroule aussi sans encombre particulière sauf sur un rapide. Pierre cherche les complications et prend un bon bain. Nous arrivons au dernier rapide avant le pont de l’arrivée. Une sécu est mise en place et chaque protagoniste passe à son tour. Tout le monde le passe sans encombre. Nous pouvons enfin débarquer. Le temps de ranger les bateaux, se changer il est grand temps de repartir.

Encore un weekend bien rempli avec de belles navigations et un futur AMFPC en plus dans le club

Le bateau d’Elie ne sera pas retrouvé malgré un retour sur place par Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.