Archives de catégorie : Non classé

Visite de l’île de Grangent

Au départ la balade jusqu’à l’île de Grangent était prévue le 29 juillet à été reportée au 5 aout.
Que cela ne tienne nous irons jusqu’à l’île!! Nous sommes trois disponibles pour cette balade d’environ 21 km.
Le rendez vous est fixé à 8 heure à la vigie pour profiter de la fraicheur et éviter les bateaux. François, René et Pierre sont à l’heure. René prend le dernier kmer qui est léger et stable, François le sien et Pierre prendra celui de Jacques avec la pagaie cuillère.
Nous embarquons et prenons un rythme de croisière suffisamment soutenue pour arriver à Saint Victor en 1 heure. Par contre, Pierre est obligé de débarquer pour dégourdir les jambes qui ont des fourmis.
Le départ en direction des Camaldules est un peu compliqué à cause des vagues dans tous les sens. La traversée se passe quand même sans encombre pour arriver en vue de l’île de Grangent. Nous effectuons le tour par la droite. Le retour commence sans difficulté. Le passage le long des Camaldules ne pose aucun problème dans ce sens étant donné que nous suivons la rive. Arrivés aux Révotes Pierre est encore obligé de s’arrêter pour dégourdir les jambes. Cela sera le dernier arrêt avant l’arrivée. René prend de l’avance sur François et Pierre. Le cheval sent l’écurie!!
Vers 11 heures nous sommes de retour. Une balade d’environ 21 km, voilà une bonne préparation en vue du Marathon de l’Ardèche.

Les photos

Sortie sur l’Allier

Suite à la réunion du bureau du jeudi, François informe qu’il fera l’Allier sup avec David le samedi ou le dimanche. Pierre précise qu’il préfère le dimanche.
Vu que personne d’autre ne s’est signalé le départ sera à 8 h de Saint Didier. Pierre a remonté son kayak le samedi afin que François puisse le charger directement sur sa voiture. Nous prenons la route direction Chapeauroux. Le trajet se passe sans encombre. Nous arrivons à Chapeauroux avec un ciel nuageux et un peu frais. Le niveau est plus haut que le weekend du 15 août. En effet, les débits  sont d’environ 12 m3. Juste le temps de se changer, de mettre les affaires dans les bonnes voitures et nous voilà partis pour Saint Étienne du Vigan. Au parking il n’y a aucune voiture.
Nous descendons pour embarquer. Après un petit échauffement en remontant nous prenons le sens de la descente. Les premiers rapides se passent sans problème. Pierre ouvre le parcours. Ne reconnaissant pas le rapide du S, il le passe et attend à la fin. Tout le monde est passé sans encombre. La triple chute arrive. François passe en premier pour filmer. Pierre en second passe sans problème avec un beau saut sur la fin. Au tour de David. Sur la fin l’appui n’est pas suffisant pour éviter le bain.
Après avoir vider le bateau et réembarquer nous reprenons la navigation. Le déculottoir arrive très vite et tout le monde le passe sans difficulté. Nous arrivons au pont de Jonchères.
La suite du parcours sera plus mouvementé. Si jusqu’à l’ex infran tout se passe bien (il sera porté), la suite permettra à Pierre de gouter à l’eau de l’Allier. Le premier bain se passe à la fin d’un rapide ou Pierre se fait prendre l’arrière du kayak dans un rappel. François a pu admirer la belle chandelle arrière. Sur le parcours nous effectuons une petite pause pour se restaurer.Pierre enchainera les bains pour finir avec le record de cinq. Après le cinquième et le plus douloureux pour les fesses, Pierre décide de se reprendre et d’arrêter de pagayer en dilettante. Du coup il repasse devant et le parcours se finit bien.
En arrivant des nuages bien noirs sont présents sur Chapeauroux.Tout le monde se change. François remonte avec David pour faire la navette. Pendant ce temps Pierre surveille les bateaux. Tout d’un coup les coups de tonnerre se font plus présents. Pierre retourne les kayaks, met des affaires en dessous à l’abri et se rend au bar quand les premières gouttes se mettent à tomber. Nous aurons droit à un bon orage avec de la grêle. Nous chargeons les bateaux sous la pluie moins forte.
Le retour s’effectuera sans problème.

 Les photos

La vidéo

Sortie à Saint Pierre

Profitant de la fin des vacances, il est décidé d’organiser une sortie d’eaux vives le 23 août. Vus les niveaux d’eau, la destination sera Saint Pierre. Le rendez vous est fixé à 9h à la vigie. Les participants sont Anaïs, Célina, Elie, Maeva, Sonia et Pierre.
Le choix des bateaux effectué, la remorque est chargée. Dans la voiture nous organisons les groupes, sachant que Célina et Maeva sont débutantes elles devront rester sur le bas de la rivière. les deux autres jeunes décident que le matin ils resteront sur le bas de la rivière.
Arrivés sur place, les jeunes vont se changer dans les vestiaires pendant que Pierre va régler les entrées.
Une fois que tout le monde est changé, les bateaux déchargés, nous nous dirigeons vers le plan d »eau pour rejoindre le bas de la rivière. Les exercices commencent par des reprises de courant avant de s’entrainer sur les bacs. Maeva reprend vite les bonnes habitudes. Alors que Pierre reste sur les derniers rapides, Sonia, Anaïs et Elie remontent la rivière pour s’entrainer sur les rapides un peu plus haut.
Célina se débrouille très bien pour une première sortie en eaux vives. Elle arrive à faire les bacs, les reprises et même remonter le courant le long des berges. Anaïs et Elie nous rejoigne sur les premiers rapides. Pierre leur demande de s’entrainer sur l’esquimautage. le premier exercice consiste à baigner en fin de rapide et d’esquimauter. Les deux le font sans difficultés. L’exercice suivant est de se mettre en cravate sur un rocher, mauvaise gîte et donc bains obligatoires et esquimautage. Le premier à le tenter est Elie, il n’arrive pas à esquimauter et du coup déjupe. Anaïs essaye ensuite mais prend le bain bien avant le rocher, et du coup esquimaute sans difficulté.
Pendant ce temps les exercices avec Célina et Maeva continuent. Nous continuons à remonter la rivière. Elles font très bien le bac avec le rocher au milieu. Le temps passant il est l’heure de retourner pour se restaurer. Célina a un peu peur de l’ascenseur, mais tout se passe bien.
Nous essayons de trouver un peu d’ombre pour prendre nos repas, la chaleur commence sérieusement à augmenter. Le repas fini, les groupes sont refaits. Pierre descendra du haut avec Anaïs et Elie. Pendant ce temps Sonia retourne sur le bas de la rivière avec Célina et Maeva.
La descente du haut est compliquée, du fait de la présence importante des slalomeurs et des hydrospeeds. Quelques exercices sont quand même mis en place. Nous arrivons à l’ascenseur. Anaïs appréhende de le prendre. Elle s’engage et le passe très bien. Nous rejoignons les autres sur le bas de la rivière.
il est décidé de faire la descente depuis le bras de liaison. Pierre explique à Célina comment passer le premier rapide. Anaïs et Elie se positionnent pendant que Célina embarque. Sonia tient le bateau de Célina, pendant que Pierre embarque. Au moment du départ Célina ne veut pas que Sonia lâche le kayak. Célina passe le premier rapide sans problème et continue la descente sans bain. Une grande première pour elle. Nous remontons sur le haut de la rivière. Anaïs et Maeva décident de descendre le rapide du haut en position de sécurité. Les autres se trempent dans l’eau pour avoir moins chaud. Il est temps de se changer et d’aller manger une glace comme prévu. Les jeunes mettent du temps à choisir. Après que tout le monde ait fini sa dégustation il est temps de repartir.
Une journée bien remplie et pour Célina une première en eaux vives sans aucun bain.

Sortie familiale

Au début il est prévu d’organiser la sortie sur le week-end du 8 et 9 juillet. Mais personne n’est disponible sur les deux jours. Nous ferons donc la sortie uniquement le samedi. Afin de changer de lieu, il est décidé de faire une partie de l’Allier, ce sera de Prades à Langeac.
Afin de ne pas rentrer trop tard, le rendez vous est fixé à 7h30 à la Vigie. Le temps de charger la remorque avec tous les bateaux nécessaires (2 sit on top deux places plus les autres bateaux) et le sanglage terminé, le convoi peut s’ébranler.
Nous arrivons au point de départ. Nous déchargeons la remorque et les chauffeurs font la navette.
Une fois tous les protagonistes présents, nous pouvons embarquer. Hervé ouvrira et Pierre restera derrière. Les niveaux d’eau sont bas, cela va gratter. Pierre s’essaye sur des surfs et encourage Elie à le faire.
Le soleil étant présent la chaleur est là aussi. Des échanges d’eau par l’intermédiaire des pagaies ont lieu. De temps en temps des bateaux se mettent en cravate mais sans problème pour les débloquer.
Nous arrivons tranquillement à Chanteuges où nous voulions pique niquer. Mais de nombreuses personnes sont présentes. Il est donc décider de continuer jusqu’à la prochaine plage. Nous trouvons un endroit agréable pour partager le repas.
Après une pause qui fait du bien à tous nous reprenons la navigation. Pierre, passer devant se trompe dans la lecture de la rivière et se retrouve bloquer dans une grille. Les autres, du coup prennent sur la droite et passent sans difficultés.
Nous arrivons sur le plan d’eau de Langeac, la glissière est là. Pierre se met en haut et Hervé passe en premier. Les passages se succèdent sans bain.
Nous arrivons au point de débarquement. Les chauffeurs se changent rapidement pour aller rechercher les véhicules. Le ciel s’assombrit et des coups de tonnerre se font entendre. Ouf nous sommes arrivés avant. Un gouter partager entre tous est agréable. La remorque rechargée nous pouvons prendre le chemin du retour.
Arrivée à la Vigie, le temps de décharger la remorque et ranger les bateaux il est temps de rentrer chacun chez soi.

Une belle journée

Les Pagayeurs: Sonia, Henri, Elliot, Charlotte, Arthur, Lucas, Christine, Elie, Anaïs, Hervé et Pierre

Les débits: à Prades 5m3 et à Langeac 6m3

Sortie du 23 avril 2016

Tout le monde n’ayant pu participer à la sortie précédente, une nouvelle sortie d’eaux vives est organisée le 23 avril.
Le parcours choisi est le classique de Pont de Lignon à Bas. Marc nous rejoindra à la vigie pour récupérer la remorque. Après que le chargement soit effectué nous nous rendons à Bas. Après s’être changé nous remontons à Pont de Lignon. Tout le monde embarque et la descente commence.
Le premier rapide permet de surfer pour ceux qui le souhaitent. Nous continuons la descente avec des exercices.A l’avant dernier rapide Jacques prend un bain. Après la récupération du bateau, son vidage il peut réembarquer et reprendre la suite du parcours.
La fin de la descente s’approche, le débarquement est là. Il reste plus qu’à se changer, effectuer la navette il est tend de se rendre à la Vigie.
Une belle journée.

Les photos

Stage comité départemental

Comme tous les ans les vacances de Pâques sont l’occasion du stage de printemps pour le comité départemental. Il s’est déroulé du 11au 14 avril dans la Drôme, avec un logement au camping des Acacias à Vercheny.
Le rendez vous est fixé le samedi à 7h30. Du club nous sommes six : Anaïs, Elie, Léon et Kelyan pour les jeunes et Hervé, Christophe, Jacques et Pierre. Après avoir chargé les bateaux et les affaires le convoi s’ébranle. Après l’installation et le repas pris, une navigation de Vercheny à la sortie de Saillans en 2 groupes. Un avec AMFPC en formation dont Jacques fait parti, Yan l’a convaincu car qu il restait les 4 jours. Dans ce groupe il y a aussi 2 jeunes drômois qui se forme au BE et qui doivent s’occuper de la formation d’AMFPC  pour leur BE, ce qui a obligé Yan à changer ce qu il avait prévu au niveau des groupes. Il aurait voulu mixer amfpc déjà formé et nouveau mais cela n’a pas été possible, les nouveau BE ont pas voulu du coup, on s est retrouvé AMFPC de l’an passé dans un groupe Pierre, JP, Florian, Christophe, Hervé et le moniteur Ludo a encadré les plus jeunes 7 il me semble pendant que l’autre groupe naviguait devant sur le même parcours avec divers exercices dans les 2 groupes.
Dimanche matin la compétition continue pour notre groupe de jeunes avec accompagnement sur l’eau  pour les plus jeunes. Anaïs surprend tout le monde en finissant troisième de sa catégorie et première ligérienne. Un grand bravo. Pour le groupe AMFPC, sur une autre partie de la rivière en amont, ils font des exercices de sécurité. A midi repas pour nous ;  l’autre groupe est rentré à 13 h bien passé pour démarrer la compétition à 14h15 pour les premiers repas aussi pour eux vite faits ,nous on a fini notre remorque pour naviguer de Pontaix a Vercheny ( camping ) les navettes étaient assurées par les parents de Corentin qui nous ont rejoints dimanche matin. Le samedi leur fille, Marie, avait une compétition de pompom girl. La navigation pour nous s’est bien passée malgré Marie ( la petite sœur à Corentin ) qui est super méga stressée sur l’eau ,  un seul bain d’un des 2 jumeaux réunionnais ; Pierre  a  changé de groupe le temps de midi. L’arrivée au camping pour notre groupe  et retour à la maison de Christophe et Hervé. L’autre groupe, à partir de cadet, ont navigué sur la drome avec embarquement à Die et débarquement à Pontaix, en amont du camping.
Nous aurions du faire la Roanne dimanche  mais le niveau d eau d’après les  BE locaux étaient bas. Il reste encore de la neige qui n a pas fondu sur le Vercors. Deux premiers jours bien chargés.
Le Lundi il est décidé de faire la bas du Bez et de descendre jusqu’à Die. Les niveaux sont bas. Des petits groupe sont constitués avec, dans chacun, deux stagiaires AMFPC. La navigation demande de la vigilance, de nombreux arbres étant en travers. Après les nombreux stops, les quelques portages, nous arrivons au point de pique nique où nous attendent les parents de Corentin et Marie. Après un repas qui a redonné des forces à tout le monde, et quelques essais d’esquimautage pour les candidats à la pagaie bleue, nous reprenons la descente. Les groupes sont un peu modifiés, mais toujours sur le même principe. Les stagiaires AMFPC doivent s’intéresser à l’environnement. En effet, le soir il devront faire des fiches pour faire passer les pagaies vertes. La descente se fait sans encombre. Sur le retour petit détour par Brassac, histoire d’aller à une cave pour l’achat de la Clairette de Die.
Le dernier jour, le groupe d’AMFPC, est allé faire l’Archiane du haut et du bas. Les autres ont fait la descente de die Jusqu’au défilé de Sainte Croix où nous nous retrouvons pour le repas. Il est mis en place les ateliers pour le passage des pagaies vertes. Tous les jeunes du club ont brillamment réussi. Bravo à eux quatre.
Le stage touche à sa fin, le temps de retourner au camping pour récupérer les affaires, recharger les véhicules, nous rentrons sur Saint Just ou nous arrivons vers 21H. Il reste à reprendre les voitures, charger les kayaks sur les voitures et nous rentrons sur la Vigie.

Un stage bien chargé mais avec un temps splendide. Certains ont d’ailleurs pris des coups de soleil.

Les photos d’Hervé
Les photos de Ludo
La vidéo
Une autre vidéo
Une troisième vidéo

Goudet-Pont de Chadron

Le mercredi 30 juillet il est lancé l’idée de faire la partie Goudet-Pont de Chadron, partie inconnue pour tous, le weekend du 2 et 3 août.
La météo étant changeante et capricieuse, mais très pluvieuse ce qui permet de maintenir les niveaux d’eau, le vendredi il est décidé que cette sortie se déroulera dimanche. Rendez vous est donc donné à 8 h à la vigie.
Une fois les voitures chargées,  nous empruntons la route sous un beau soleil. Bertrand nous retrouve à Goudet. Nous descendons les kayaks, nous nous changeons et emmenons les voitures à l’arrivée.
A 11 h nous embarquons pour un périple de 14 km dans les gorges. Dès le début les rapides sont présents pour nous rappeler qu’il ne suffira pas de se laisser descendre. les premiers rapides passés, dans le fort intérieur de plusieurs, se pose la question de savoir si toute la descente sera du même acabit. Heureusement cela se calme de temps en temps. Hervé a envie de tâter l’eau; donc un bain. Tout le monde ré- embarque et quelques rapides plus loin il souhaite compliquer la chose  : une pagaie de coincer dans les rochers et le kayak sur l’autre rive. Une seule solution:traverser à la nage. Nous ré embarquons et continuons la descente tranquillement. Les gorges s’élargissent mais toujours aucun signe d’humanisation.
Seule une vache, une maison et une caravane pour nous rappeler que nous ne sommes pas seuls.
Pierre, par solidarité avec Hervé décide aussi de prendre un bain. Nous continuons et à la confluence avec la Gazeille…. des personnes, cela existe donc.
Nous débarquons après le pont et nous nous restaurons quand même. Nous en profitons pour regarder les photos affichées sur les troncs d’arbres relatant l’occupation des lieux dans les années 80 pour s’opposer à la construction du barrage de Serre de Lafarre.
Nous remontons Bertrand à Goudet et nous voilà repartis pour la Vigie.
Une très belle journée, dépaysante, un décor magnifique et du soleil. En bref une très belle descente.
Pour les vidéos absentes,  il faut demander des explications à Pierre qui avait décidé de filmer le ciel…
Les photos

Les pagayeurs:Bertrand, Christophe, Hervé, Jacques et Pierre et un débit de 11m3.

Une Loire un peu plus tranquille…

Le jeudi après la piscine il est décidé de faire une descente de la Loire. Pour que Sonia puisse venir, nous choisissons de faire la partie Bas en Basset – Aurec sur Loire. Après plusieurs mails, le rendez vous est fixé à 9h à la Vigie ou 9h40 à Aurec. Marc doit nous rejoindre à Aurec. A 9h45, personne sur le parking. Nous nous changeons. Après un appel téléphonique (heureusement que les portables existent…), Marc nous attend à Bas. Nous nous rejoignons donc tous au départ. IMG_0002
Chacun prend ses marques et c’est parti. La descente se passe bien. Sonia ne prend pas de bain. A l’arrivée : café et même une quiche faite par Sonia. Merci elle était très bonne. Nous arrivons à 13h45 à la Vigie, juste à temps pour que Christophe puisse assurer la permanence.

Les pagayeurs: Sonia, Christophe, Hervé, Marc, Jacques et Pierre avec un débit de 62 m3.

Saint Pierre de Bœuf 19 au 21/10/2013

Participants CKCF : Hervé – Pierre – Dominique – Kelyan – Mathilde – Christophe

C’est le stage organisé chaque année par le Comité de la Loire au moment des vacances scolaires de Toussaint. Cette année, le stage regroupe les clubs de St Just St Rambert et du Chambon.
Cela commence mal, on s’est fait casser la serrure du local. Après avoir récupéré et chargé les kayaks sur la remorque, on part avec un peu de retard en direction de St Pierre. Arrivé au gite situé dans St Pierre au bord du plan d’eau, on retrouve le club de St Just.
20131021_102409

Le temps est ensoleillé et doux. On s’équipe et on traverse le plan d’eau en kayak pour rejoindre la rivière artificielle.
20131021_102413
Mathilde a choisi de naviguer en C1. Les rapides les plus difficiles sont situés au début de la rivière et la difficulté diminue progressivement jusqu’à l’arrivée dans le plan d’eau. C’est la première sortie en eau vive pour Hervé et Pierre. On rejoint donc le bas du bassin pour démarrer. On démarre les bacs, reprises de courant et stops puis on enchaine par quelques descentes du bas de la rivière. Le soir, on se retrouve tous au gite. Après le repas, la vaisselle est faite par ceux qui ont perdu aux fléchettes.
20131019_214907
20131019_220134
Après une nuit pas très réparatrice, les premiers coups de pagaie du 2ème jour sont étriqués sur le plan d’eau, d’autant plus que le temps est bien couvert. La pluie arrive d’ailleurs assez vite. On démarre avec quelques descentes depuis le milieu de la rivière pour Dominique (départ au dessus de la vague lisse). Mathilde encadre les jeunes. Kelyan est bien plus motivé que la veille. Le coach Yannick emmène Hervé et Pierre pour leur 1ère descente depuis le haut de la rivière. Après le pique nique, on repart du haut du bassin, y compris pour Charly, 8 ans, du club de St Just. En fin de journée, Pierre et Christophe rechargent les kayaks sur la voiture et retournent sur St Etienne. Le reste du groupe reste à St Pierre pour une 3ème journée.

La dernière journée sera un peu moins soutenue pour certains, la fatigue se faisant sentir.